Antennes relais

De nombreuses antennes relais ont fleuri sur les toits des bâtiments collectifs, souvent sans concertation et sans souci des études d’impact sur la santé publique (proximité des écoles, lieux et bâtiments publics).

Le sujet est très ambigu. Il est ainsi notoire que chacun veut avoir un accès facile à son téléphone portable. Les opérateurs de téléphonie n’ont que faire des considérations de santé mais les effets des ondes électromagnétiques sur les cellules du cerveau font l’objet de rapports incontestables. De nombreux cas d’intolérance aux ondes (insomnies, anxiétés, dépressions) sont signalés au voisinage des antennes. L’association suit activement les études sur les risques sanitaires. Elles recommandent une diminution de la fréquence de ces ondes (cf le Grenelle des ondes) et le regroupement des opérateurs pour réduire le nombre des antennes.

Ondes électromagnétiques

Une nouvelle étude vient d’être publiée sur la dangerosité des ondes électromagnétiques. La seule question qui se pose est de savoir quand les Pouvoirs Publics prendront-ils les mesures nécessaires pour limiter les effets négatifs de toutes ces ondes. (...)

En savoir plus »