Publicité urbaine

Nos entrées de villes sont un spectacle de laideur et de désolation. De vrais couloirs publicitaires ! Ils sont sacrifiés aux intérêts financiers de quelques entreprises. Quelles entreprises ? Ne citons pas les noms des publicitaires bien connus, mais également les grands groupes de supermarchés, toujours avides de nous conditionner en consommateurs de leurs produits. Et il faut croire que ça marche !… Nous laisserons de côté les poteaux, fils électriques et autres éléments laids mais indispensables… Encore qu’à propos des antennes il y aurait beaucoup à dire… Mais qui va enfin oser dire qu’il y a abus de panneaux publicitaires ? " Sucettes " animées gigantesques, rouleaux défilants qui gâchent le paysage et nous imposent la lecture, consciente ou non, de messages publicitaires débiles, qui se plaindra qu’il y a trop d’affiches d’un goût douteux : femmes dévêtues, couleurs criardes ? messages débiles ? Le lobby des afficheurs (JCDecaux, Clear Channel et CBS) est puissant, très malin et ses affaires sont florissantes : il paye ! Et que faire contre l’attrait de l’argent ? Quelle tentation pour le petit propriétaire privé à qui on propose des milliers d’euros par an pour accepter un horrible panneau de 4m x 3m dans son jardin situé en bordure d’une route très passante ! Mais la commune y gagne aussi en percevant des redevances. Les publicitaires savent y faire : mobiliers urbains gratuits (abribus), gratifications et primes, etc. Toujours l’argent ! Et pendant ce temps-là, ces panneaux hideux prolifèrent, au point qu’on finit par s’y habituer. Mais, s’habitue-t-on vraiment à vivre dans un cadre de vie dégradé et enlaidi ? Bonne question. Nous avons donc fait un inventaire photographique à Savingy sur Orge sur le boulevard Aristide-Briand. Nous comptons poursuivre notre action, renforcée par une campagne nationale dans le cadre du Grenelle de l’environnement, et surtout des prises de conscience généralisées : " la pub ça suffit ! ". Un projet de décret sur l’affichage publicitaire extérieur est à l’étude au ministère de l’Écologie, du Développement durable, du Transport et du Logement. Nous comptons également nous appuyer sur les travaux d’une association nationale courageuse, " Paysages de France ", qui a réussi à faire démonter des panneaux illégaux un peu partout en France et ceci malgré les réticences des préfets concernés. Il existe un règlement local de publicité dans notre ville, nous allons l’étudier et demander qu’il soit strictement respecté.

Pollution visuelle Panneaux publicitaires

Grâce à une mobilisation de masse, voilà un projet de décret qui passe à la trappe. Élan-Savigny Environnement, associée depuis de nombreuses années à Paysages de France ,est fière d’avoir participé à cette campagne. Mais il nous reste encore à effectuer (...)

En savoir plus »
 

La publicité visuelle à Savigny sur Orge

La publicité visuelle à Savigny sur Orge, une belle "collection d’affiches" !

En savoir plus »
 

Associations partenaires

Elan Savigny Environnement est partenaire de l’association Paysages de France http://www.paysagesdefrance.org/

En savoir plus »
 

lettre à M. NAUT Maire Adjoint à l’urbanisme et à l’environnement

lettre à M. NAUT Maire Adjoint à l’urbanisme et à l’environnement (19 février 2009)

En savoir plus »