PLU, dialogue environnemental et concertation ? (février 2012)

Chers Elansiens, chers lecteurs de ce site,

Le mois de janvier s’est terminé sur le 36e congrès de France Nature Environnement (FNE). Ce temps fort associatif a été l’occasion de confronter nos visions parfois individuelles et nos écolo-égoïsmes avec des personnalités du monde scientifique, économique et politique. Le " contrat environnemental " proposé par " L’Appel des 3 000 " associations affiliées à FNE (plus de 800 000 adhérents) conduit à privilégier une actualité 2012 riche en espoirs. Trois chantiers prioritaires sont proposés aux candidats aux élections présidentielles et législatives :

  • pour une agriculture proche de nous, au service d’une alimentation de qualité,
  • pour stopper le gaspillage du patrimoine naturel et créer des emplois,
  • pour sortir de la précarité énergétique.

Libres à eux de se les approprier dans leur campagne pour réussir la transition écologique dans un dialogue environnemental permanent avec les associations dont Élan - Savigny Environnement.

En ce début février, le conseil d’administration a transmis à Madame le Maire, son adjoint à l’urbanisme, à la directrice des services techniques et à la chargée de mission PLU, la contribution de l’association à l’élaboration du diagnostic du Plan local d’urbanisme (PLU). Observations et propositions sont rassemblées dans un mémoire de 39 pages consultable sur le site.

L’élaboration d’un PLU n’est pas un acte anodin. Il mérite que l’on s’y attarde car ce document d’urbanisme conditionnera la vie de la cité sur une décennie voire une génération. La concertation est donc primordiale. C’est un temps fort de rencontres entre les élus et les administrés qui se déroulent sur deux à trois années. Or, à Savigny-sur-Orge, nous devons sérieusement nous inquiéter du fait que la municipalité souhaite expédier le dossier en moins de 8 mois (décembre 2011 - juillet 2012).

La ville peut-elle se transformer sans la participation de ses habitants et des associations qui les représentent ? La réponse est claire : non. Les institutions publiques et politiques doivent prendre conscience que, désormais, les habitants veulent

  • être informés en temps et en heure,
  • être consultés et pouvoir s’exprimer,
  • que leurs propositions soient étudiées,
  • que les projets finaux fassent l’objet d’une co-élaboration,
  • enfin, peser sur les choix qui les concernent.

L’époque où les projets tombaient du haut est révolue. Désormais, ils remontent depuis la base. C’est ce à quoi s’emploie Élan - Savigny Environnement depuis plus de 30 ans.

L’association restera très vigilante dans les prochains mois sur l’évolution du dossier PLU. Le conseil d’administration sera à l’écoute des Saviniens, notamment lors de notre Assemblée Générale, le samedi 24 mars 2012, à 10 heures (café les Deux Drapeaux, 8 avenue de Fromenteau, à Savigny-sur-Orge).