Une démocratie écologique à Savigny-sur-Orge ? (mars 2012)

Chers Élansiens, chers lecteurs de ce site,

En février, la commission temporaire du Conseil économique, social et environnemental (CESE) chargée de faire le bilan du Grenelle de l’environnement à la demande du Premier ministre, a rendu son avis. Selon la commission, la législation de l’environnement a bénéficié de réels progrès depuis 2007. Le Grenelle a permis de rendre effective l’intégration des préoccupations environnementales dans les programmes économiques et sociaux de l’État, des collectivités territoriales, de la société. Il a favorisé l’instauration de pratiques nouvelles, la concertation et le dialogue entre les acteurs politiques, civils et associatifs.

Toutefois, l’examen critique du CESE met en évidence un essoufflement progressif. La crise économique a suscité des réflexes de repli, des lenteurs dans l’application des textes des lois dites " Grenelle I " et " Grenelle II ", des reports, des abandons. Le CESE propose de s’engager dans la création d’un nouveau modèle économique, tourné vers le développement durable, fondé sur une économie verte, respectueux de l’environnement, réduisant les inégalités sociales et revalorisant le travail.

A notre échelle, le cadre de vie et l’environnement de Savigny-sur-Orge sont notre capital, leur défense au nom des Saviniens le combat d’Élan - Savigny Environnement depuis 1981. La métamorphose de notre territoire, les mutations dans nos pratiques quotidiennes sont inévitables. Cette réalité devrait s’accomplir en adéquation avec une démocratie écologique lors des projets d’aménagement du territoire. Pourtant, ce n’est pas le cas. L’association se doit d’être vigilante au regard des dossiers qu’elle traite depuis un an : Plan local d’urbanisme expédié en moins d’une année, Tram Train Massy Évry sans arrêt à Savigny-sur-Orge, etc.

Si les adhérents sont des sentinelles, les administrateurs sont des lanceurs d’alerte sur les problèmes de notre ville de 37 452 habitants, la 4e de l’Essonne, auprès des élus, des collectivités territoriales, des organismes, des institutions. Il est grand temps que les décideurs locaux ne cantonnent pas une association agréée de défense du cadre de vie comme la nôtre uniquement à la protection de la faune et de la flore ! Il est urgent que les décideurs locaux comprennent que la concertation avec Élan - Savigny Environnement n’est pas une affaire politique, mais une nécessité née de la dynamique du Grenelle de l’environnement ! La réflexion participative - associée - et le dialogue en amont des projets doivent précéder l’action des gouvernants, et non l’inverse. L’époque où les projets territoriaux tombaient du haut est révolue. Désormais, ils remontent depuis la base. Certains en sont conscients, d’autres pas. Cela est regrettable.

Ce mois de mars 2012, nous mettrons en pratique le dialogue et la concertation lors de notre Assemblée générale, dans une salle louée au café " Les Deux Drapeaux " (2 avenue de Fromenteau, à Savigny-sur-Orge, 10h). Elle sera suivie d’une conférence débat co-animée par les administrateurs et Denis MAZODIER, président d’Essonne Nature Environnement (ENE) : " Plan local d’urbanisme (PLU) : sa réalité et son impact sur votre cadre de vie ". Nous vous attendons nombreux …

Pour le Conseil d’Administration, La Présidente