Les avions sont à nouveau par-dessus nos toits

C’est à compter de ce mardi 25 juillet, et jusqu’au 31 août (sauf intempéries), que va débuter la deuxième phase des travaux de mise aux normes et d’entretien de la piste n°4 sur l’aéroport d’Orly. Tout le monde se rappelle les nuisances subies durant la première phase sur cette même piste du 18 juillet au 28 août 2016. Les nuisances devraient être du même ordre cet été, malheureusement. Les autorités aéroportuaires ne s’engagent nullement sur un quelconque respect des heures de pointe, ayant été dans l’incapacité de respecter leur engagement en 2016. C’est plus facile ainsi ! Si, par vent d’ouest, les avions décolleront de la piste n°3, ou bien pourront y atterrir par vent d’est, dans un cas comme dans l’autre les avions pourront être amenés à décoller et à atterrir de la piste n°2 -dite piste de secours- celle qui conduit les avions au-dessus de notre ville. Et cela pour des impératifs de sécurité et de fluidité ! Mais nous n’avons jamais pu obtenir la répartition des vols entre les pistes n°3 et 2. Pour mémoire, vous trouverez en pièce jointe le texte que nous avons diffusé lors de la réunion publique qui s’est tenue le 14 juin dernier dans notre ville : nous attendons toujours des réponses par exemple sur la répartition des vols déplacés et des vols supprimés, sur le seuil à partir duquel il faut utiliser la piste n°2 en complément de la piste n°3. ADP s’engage à respecter le couvre-feu (entre 23 h 30 et 6 h 00), mais pourquoi autoriser les avions d’État à atterrir à Orly sans respect du couvre-feu alors qu’ils pourraient être redirigés sur Le Bourget ou Roissy-Charles de Gaulle ? Nous devons rester très vigilants car non seulement nous estimons que les immenses travaux pour la réalisation d’un bâtiment de jonction (1.6 milliard d’euros !) ne sont pas engagés uniquement pour l’accueil des passagers, mais surtout pour l’arrivée des gros porteurs, et, par ailleurs, il y a toujours la crainte d’un désengagement de l’État actuellement majoritaire dans le capital d’ADP par cession partielle ou totale de ses parts au profit d’un grand groupe privé du bâtiment. Élan-Savigny Environnement défendra toujours le pôle emploi en particulier sur Orly, mais nous refuserons que la piste n°2 (survol de Savigny à basse altitude) soit la solution de facilité pour passer le trafic normal sur deux pistes et assurer ainsi le fonctionnement et la rentabilité de l’aéroport et des compagnies, au détriment des populations. Au cours du mois de juin, Aéroport de Paris a fait diffuser dans notre ville une lettre d’information sur ces travaux. Nous savons que vous êtes nombreux à ne pas l’avoir reçue dans votre boite à lettres. Vous la trouverez en pièce jointe. Si vous souhaitez un renseignement ou déposer une réclamation, vous pouvez :
-  Téléphoner au 0 805 712 712
-  Vous connecter au site : www.entrevoisins.org
-  Adresser un mail : o à la Maison de l’Environnement d’Orly : environnement.orly@adp.fr

o à la Direction des Services de la Navigation Aérienne : environnement-dsna@aviation-civile.gouv.fr

Pour le Conseil d’Administration, Le Président, Dominique Catérini.