Autoroute Ferroviaire Atlantique avril 2015

Le Secrétaire d’État aux Transports Alain Vidalies vient de déclarer ce 30 avril 2015 sur les ondes de la radio France Bleu Gascogne que le gouvernement renonce à l’autoroute ferroviaire entre Dourges (Pas-de-Calais) et Tarnos (Landes). Cette autoroute aurait dû voir le jour en 2016, et aurait permis le transport de 85 000 poids lourds par an. Les voies du RER C auraient été empruntées essentiellement la nuit. Ce projet qui avait reçu un avis négatif du Conseil général de l’investissement (organisme d’État) supposait 375 millions de financement public, projet qui présentait une rentabilité négative. Le Secrétaire d’État a également déclaré : « Le dossier était considérablement fragilisé sur le plan juridique par le fait que, au moment de l’enquête publique, on n’a pas suffisamment pris en compte les conséquences en matière d’environnement ». Le gouvernement réfléchirait à un projet d’autoroute ferroviaire entre la France et l’Espagne, avec un terminal dans le Pays Basque espagnol. Un dossier à suivre.